3 raisons qui montrent que tu as tout intérêt à déléguer.

 

Qu’importe notre métier, on est tous d’accord : entreprendre c’est faire 1000 métiers.

Parmi ces métiers il y en a qu’on apprécie, d’autres qu’on déteste. Mais quoi qu’il en soit nous sommes obliger d’exercer toutes ces facettes pour que notre activité fonctionne et se développe.

Si on était toutes et tous des fées, je crois qu’on aurait une armée de personnes trop cools avec qui on s’entend trop bien, qui ont le même cerveau que nous pour leur déléguer un max de tâches. Mais mauvaise nouvelle … nous ne sommes pas des fées… et déléguer ce n’est pas si magique que ça.

Alors range ta baguette magique et lis cet article qui va t’expliquer pourquoi et comment déléguer efficacement.

 

Pourquoi déléguer une partie de ton business ?

 

La question du pourquoi est essentielle avant de passer au comment. Je te donne ici les quatres raisons principales de déléguer :

1 : Parce que tu en as marre

Je la place en première raison car elle est pour moi la plus importante : non, entreprendre ce n’est pas se tuer à la tâche.

On associe encore trop souvent souffrance au travail et on en vient à croire que c’est normal d’être saoulé de faire nos tâches. Mais non. Mettre ton énergie dans une tâche qui te mange l’âme te fait perdre du temps. Ton temps et ton énergie sont précieux. Vois les comme les roues de ton vélo d’entrepreneurs : sans elles, ça n’avance pas.

Si tu as des tâches qui te prennent plusieurs jours par mois à faire, c’est signe que tu y perds beaucoup de temps. Tu pourrais clairement consacrer ce temps à tes clients ou même à autre choses. 

2 : Tu n’as pas le temps

Si tu veux développer un nouveau projet ou si tu dois améliorer tes équilibres de temps (pro/perso), déléguer peut être intéressant pour te permettre de te libérer du temps. Pour cela il est evident qu’il faut aussi avoir une bonne connaissance de son temps de travail, au mieux de le tracker et de le suivre pour avoir une vraie réalité de combien de temps nous prend chaque choses. Ca nous permet ici aussi de se rendre compte que certaines tâches ne nous prenent pas autant de temps que ce que l’on croit. Dans ce cas ça fait écho aussi au point précédent.

3 : Tu n’as pas les compétences

C’est souvent la raison qui nous pousse à déléguer pour la première fois : on n’a pas la compétence et ce n’est pas dans notre coeur de métier, on décide donc de le déléguer.

Ici il faut surtout bien travailler sur la distinction des tâches où te former et de celle à déléguer. La subtilité est parfois mince : en réalité c’est une question de choix.

Tu dois donc déterminer les choses que tu veux maitriser et celles que tu délégueras en toute confiance. Parfois tu peux également te former avant de déléguer pour suivre et comprendre.

 

Comment déléguer efficacement ?

 

Maintenant qu’on sait pourquoi on délègue, il est important de mettre en place un cadre pour déléguer correctement : parce qu’il ne suffit pas d’appeler n’importe quel profil, et paf ça fait des chocapics !

C’est beaucoup plus complexe que ça désolée de te décevoir. Comme d’habitude, ce qui va nous permettre de faire de la magie c’est : l’organisation !

1. Définir ta zone de génie

Cette zone où tu excelles, où tu es à ta place, où tout roule. Ta zone de génie est souvent lié à ton coeur de métier, les tâches pour lesquelles te clients te payent.

L’objectif de cette étape est de prendre du recul sur tout ce que tu fais, et de catégoriser le tout.

2. Déterminer quelles tâches tu pourrais déléguer

Le travail de catégorisation ayant été fait juste avant, tu peux passer à l’étape de voir quelles tâches peuvent être délégué.

Ici je pense qu’il est également pertinent de comprendre quels métiers sont liés à cette tâche. Je te prends l’exemple de la rédaction d’articles : si tu souhaites déléguer cette partie tu as des options telles que le redacteurs expert SEO, le copywriteur… plusieurs métiers ayant des spécialités differentes. Le tout est de prendre le temps de faire le lien entre tes objectifs pro et le profil qui correspond.

3. Prévoir le budget & planifier dans le temps

Une fois que tu sais quelles tâches tu veux déléguer et les métiers voir profils qui correspondent, tu dois avoir une idée claire du budget que chaque partie déléguer représente à l’année. Ici tu peux donc passer à l’étape planification : parce que oui on délégue pas tout d’un coup ! C’est le meilleur moyen pour se noyer sous le travail, et dégrader ses relations avec ses prestataires. Tu peux donc déterminer un plan d’action clair dans les années à venir pour bien préparer tout ça.

Ps : si tu es en microentreprise, attention car tu ne déduis pas tes charges. Je te conseille donc de réaliser un prévisionnel financier complet.

4. Préparer l’arrivée

Suivant ce que tu délègue cette étape peut être plus ou moins longue. Parfois ta prestation a tout prévu pour toi. Mais dans certaines parties c’est à toi de prévoir l’arrivée : centralises toutes les informations utiles pour que la personne n’ait pas à chercher tout le temps les infos : contacts, liens utiles, kit média, document d’acceuil, charte, … libre à toi d’y intégrer tout ce que tu souhaites et tout ce qui te parait pertinent. L’idée est que la personne puisse voir que tu es investit même si tu délégue. Ca enverra un signal fort de “on travaille ensemble” ce qui même si tu délègues, est important. Tu peux utiliser des outils tels que Notion pour faire ça.

5. Faire des points

C’est la clé pour que ça dure : l’ajustement et la communication interne. Définissez ensemble un rythme (hebdo, mensuels, trimestriel…) et un temps imparti pour chaque point. Préparer un ordre du jour avant chaque point pour être sûr d’aborder tous les points et faire en sorte d’être efficace.

J’espère que cet article t’a plu et qu’il t’a montré que certes, déléguer ne s’improvise pas mais que si tu prévois bien tout ça, ça sera (presque) un long fleuve tranquille ! Si tu as encore des doutes et des questions, sache qu’on peut revoir ensemble ton plan d’action et ton prévisionnel financier en session de conseil afin de t’aider à y voir plus clair :