Comment bien te protéger en tant que travailleur indépendant ?

Aaaaah la liberté de l’entrepreneur. Finies les contraintes, les galères, les horaires imposés…

Oui mais, finit aussi de bénéficier de tout le filet de sécurité généré par un poste salarié. D’ailleurs, que tu sois anciennement salarié ou non, il y a tout un tas de choses auxquelles tu DOIS penser lorsque tu crées ton entreprise. Eh oui, parce que si tu ne le fais pas, personne ne le fera pour toi.

Enfin, personne sauf ta dévouée copilote préférée qui te résume dans cet article tout ce à quoi tu dois penser pour te protéger en tant que travailleur indépendant. Pas plus tard. MAINTENANT ! Parce que la couverture que tu as déjà grâce à ton régime obligatoire ne suffira clairement pas à couvrir tous tes besoins.

Allez, file lire l’article. Tu me remercieras plus tard 😉.

La liste des choses auxquelles tu dois penser pour te protéger en tant qu’indépendant :

La prévoyance :

Elle désigne l’assurance (contrat privé) qui te protège en cas d’arrêt de travail, qu’il soit temporaire ou définitif. Imagine que tu sois immobilisé pour raison de santé (des problèmes de dos, une fracture, une maladie, un problème psychologique voire une invalidité). Comment vas-tu faire pour exercer ton activité et continuer à générer du chiffre d’affaires pour assurer ton train de vie quotidien ?

Eh bien c’est exactement dans ce genre de cas qu’intervient une prévoyance. En fonction du contrat, elle peut compenser la baisse ou perte temporaire de tes revenus.

Je te conseille fortement de souscrire à un contrat de prévoyance au plus vite et pas quand tu en auras besoin, ce sera déjà trop tard et ce serait franchement dommage…

👉 À titre personnel je conseille « Mutumutu » et c’est d’ailleurs un partenaire, tu bénéficies de 200€ de cadeaux offerts avec mon lien !

 

La prévoyance retraite :

Attention, ça n’est pas la même chose que pour le point précédent. Celle-ci te permet de compléter les pensions versées par les régimes de retraite de base et complémentaire obligatoires. Autant te dire que ça n’équivaut pas à grand-chose si tu t’en contente…

Alors si tu crois au système de retraite et que ta situation te permettra d’y avoir droit, vas-y ! Parce que tu ne pourras sûrement pas te contenter de ce qui te sera versé automatiquement sans prévoyance retraite complémentaire.

PS : En toute honnêteté, je crois plutôt à des placements plus « sûrs » type immobilier et assurance vie. Mais ce n’est que mon avis.

 

La mutuelle :

La mutuelle santé désigne à la fois l’organisme et le contrat qui rembourse la partie des frais médicaux non pris en charge par la Sécurité Sociale.

Ça, c’est un INDISPENSABLE. Au fil de ta vie d’indépendant tu vas nécessairement devoir engager des frais de santé, même minimes. Là encore, mieux vaut prévenir que guérir, ça n’est pas quand tu te retrouves devant un souci de santé et de gros frais avancés qu’il faudra te poser la question d’une mutuelle. Ça sera trop tard.

En plus, en fonction de l’offre sélectionnée tu peux aussi avoir droit à de la médecine douce & bien être (ostéopathie, méditation, etc.) et ça franchement ça peut faire une sacrée différence sur la santé mentale et physique des travailleurs indépendants.

👉 J’aime beaucoup Alan, que je recommande très régulièrement.

 

La Responsabilité Civile Professionnelle :

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle (ou RCP) couvre les préjudices qu’il pourrait y avoir durant l’exercice de ton activité professionnelle et tes prestations. Qu’elles soient réalisées par toi ou tes salariés.

Attention, tous les travailleurs indépendants qui ne sont pas concernés par ces activités réglementées. Typiquement si dans le cadre de ton activité tu ne vois pas tes clients (c’est-à-dire que tu restes derrière ton ordinateur par exemple) ça n’est pas forcément prioritaire d’en avoir une.

 

La protection juridique :

Elle te permet de couvrir tous les risques juridiques liés à l’exercice de ton activité professionnelle et est souvent proposée avec la RCP. Elle te couvre en cas de litige avec tes clients par exemple, ou avec un prestataire.

Typiquement, je sais que c’est l’assurance qui te paraît inutile… Jusqu’au jour où tu en as besoin. Et sans elle tu peux être amené à payer des milliers d’euros selon le préjudice. J’ai déjà vu de nombreux entrepreneurs se dire « si j’avais su j’en aurais pris une ! ». Toi maintenant, tu sais 😉.

👉 Si tu en as besoin, renseigne toi auprès de ta banque si tu as un compte pro, et si tu as un outil de gestion comme Abby, ils en proposent avec des partenaires ! 

 

L’assurance de biens :

Cette assurance couvre des biens essentiellement matériels contre les accidents, incendies, vols et autres dommages involontaires.

Tous les travailleurs indépendants n’en ont pas forcément besoin mais si dans le cadre de ton activité tu es amené à acheter du matériel fragile, elle peut valoir le coup ! #coucoulesphotographes

 

 

Récap’ des assurances spécialisées pour indépendants :

(liste susceptible d’être mise à jour régulièrement)

  • Prévoyance : MutuMutu = Je recommande
  • Mutuelle : Alan = Je recommande
  • Généraliste : Wemind = Je recommande, même si je les trouve un peu chers.

 

Voilà pour tout ce à quoi tu dois impérativement penser quand tu te lances en tant que travailleur indépendant. Alors, tu savais tout ça ?

Et si jamais tu as encore des doutes sur ce que tu dois prendre ou non et que tu souhaites en discuter avec moi, tu peux évidemment réserver une session de conseil ! On prendra un moment ensemble pour réfléchir à ce qui est le plus pertinent pour toi en fonction de ta situation actuelle et future 🚀.